LA CATHEDRALE SAINT ANDRE A BORDEAUX

cliquez sur les images pour les agrandir

LA CATHEDRALE SAINT ANDRE A BORDEAUX

L'église primitive est fondée au IIIe siècle1 .Le lieu de culte aurait subi des destructions lors des invasions médiévales : Wisigoths lors des invasions barbares à la fin Vème siècle, par les Sarrasins en 725, lors des invasions normandes en 848 et 8642 Reconstruite au cours du XIème siècle, la cathédrale est consacrée en 1096.

La nef, de style gothique angevin, date du XIIe siècle et fut modifiée au XIIIe siècle. Le déambulatoire, entrepris vers 1280, fut raccordé à la nef vers 1330. Le chœur et les chapelles rayonnantes ont été réalisés au XIVe siècle. C’est aussi à cette époque que furent érigées les façades des bras du transept. Le gros-œuvre était alors entièrement réalisé. Le clocher, les tours et les flèches du transept sud furent terminés au XVe siècle. On commença aussi à pourvoir l’édifice d’une ceinture d’arcs-boutants, achevée au siècle suivant. À l’extérieur, l’impossibilité d’établir un portail sur la façade occidentale explique le dépouillement de celle-ci ; en revanche, les façades latérales au niveau du transept ont connu un développement important. Sur la façade nord, la Porte Royale est réalisée vers 1250. Le contrefort de Gramont marque le début de la Renaissance à Bordeaux. La façade nord est surmontée de deux tours de 81 mètres de hauteur.

La cathédrale est flanquée d'une tour du XVe siècle à l'est du chevet : le clocher ou tour Pey-Berland, construite sur ordre de l'archevêque du même nom. Par ses lettres patentes, Louis XI confirme les privilèges de cette église, d'abord après son sacre en 1461, puis, à la suite de la mort du duc de Guyenne, son frère, en 1472.

Un tremblement de terre provoque l'effondrement d'une partie des voûtes le 2 février 1427. La charpente du chœur est détruite par un incendie le 25 août 1787 suite à un accident de soudure.

Le décret impérial du 25 août 18087 concernant la ville de Bordeaux prévoit le financement des travaux de restauration de la cathédrale.

Le 2 mars 1820, un ouragan renverse le fronton de la façade nord sur les voûtes qui s'écroulent en partie, la foudre tombe sur l'une des flèches.

La cathédrale est classée au titre des monuments historiques par la liste des monuments historiques de 1862.

Le 2 décembre 1998, l'Assemblée Générale de l'UNESCO, réunie à Kyōto (Japon) a adopté la proposition d'inscrire sur la liste du patrimoine mondial, les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle en France. Parmi 71 monuments associés au pèlerinage et retenus par la commission, 19 figurent en Aquitaine, dont trois à Bordeaux :
la cathédrale Saint-André
la basilique Saint-Seurin
la basilique Saint-Michel

À l'occasion des Journées européennes du patrimoine 2015, le portail royal de la Cathédrale rouvrira au public après plusieurs mois de rénovation.

Contactez-nous